Art Martial.net

Forum d'Arts Martiaux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Epuisement enfouis ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paploo
Président
avatar

Féminin Nombre de messages : 865
Age : 24
Localisation : Paris
Pratiques passées : Karate, Taichi, Ninjutsu
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Epuisement enfouis ?   Lun 30 Nov - 22:18

Depuis que j'ai effectué un travail personnel de détente "en profondeur" (libération de tensions très anciennes) en m'attardant sur les muscles les plus enfouis, les organes et tout ce qui touche à la colonne vertébrale, je me sens beaucoup plus à l'écoute de mon corps et, c'est là l'objet du topic, beaucoup plus "épuisée" en fin de journée.

Je me demande si il en existe un, de quelle nature serait le lien entre cette détente et/ou conscience du corps et l'épuisement.

Ce que j'entends par "épuisement"

La fatigue ne se manifeste pas en me transformant en "zombie" toute la journée mais en me tombant dessus en milieu de soirée, de telle sorte que rester éveillée après 23H soit un acte de torture.
Cette sensation peut être comparée relativement proche à celui ressentit après un intense journée d'entrainement aux arts martiaux qui s'attachent à la finesse du mouvement, j'entends par là que l'épuisement final n'est pas celui du sportif qui tiraille ses muscles mais celui d'un organisme entier qui aurait été intensément concentré plusieurs heures sur quelque chose.

Cela s'est manifesté pour moi lors des séances de iai (ninjutsu) où l'optique perfectionniste m'avait demandé de puiser dans toutes mes ressources disponibles. Le corps est épuisé de précision, pas de quantité.


Avez vous déjà ressenti cela ?
De quelle manière abordez vous ce phénomène ?
Y a t il un lien de causalité (évoqué au début du topic) à votre avis ?
Est ce un signal pour vous ? si oui de quoi ?
D'expérience, est ce une bonne chose ?
Serait ce plus proche d'une étape temporaire ou de la redécouverte de mes réelles capacités physiques et des mes limites, qu'il ne resterait plus qu'à travailler ?
Alimentation ?
An other way ?

_________________
La plupart des symptômes viennent du fait que les patients ont cru mieux faire que l'inconscient (Milton H Erickson)

Reality is that which, when you stop believing in it, doesn't go away (Philip K. Dick)

Ne pas croire qu'une chose existe parce qu'il serait trop horrible qu'elle n'existât pas. Il n'y a pas de preuve par l'horrible.
Jean Rostand

Le front des hommes est fait pour se cogner à des murs derrière lesquels il ne se passe rien.
Jean Rostand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.artmartial.easydiscussion.net
cheeta

avatar

Masculin Nombre de messages : 2361
Age : 36
Localisation : paris
Pratiques actuelles : Ninjutsu,Hino Budo,Systema,Jujitsu brésilien
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Epuisement enfouis ?   Lun 30 Nov - 22:32

Avez vous déjà ressenti cela ?

oui

De quelle manière abordez vous ce phénomène ?


en dormant

Y a t il un lien de causalité (évoqué au début du topic) à votre avis ?

Peut etre

Est ce un signal pour vous ? si oui de quoi ?


Que j'ai besoin de repos,si cela persiste plus de quelques jours/selon mon activité(rush professionnel,stage d''AM intensif,periode d'intense remise en question...),que mes choix de vies ne sont pas écologiques (syndrome de "hé mais j'aime pas ma vie" )

D'expérience, est ce une bonne chose ?

Ca dépend ce qu'on en fait

Serait ce plus proche d'une étape temporaire ou de la redécouverte de mes réelles capacités physiques et des mes limites, qu'il ne resterait plus qu'à travailler ?


voir ci dessus


Alimentation ?

Ca n'a jamais fait sens pour moi...mais je sait que j'ai tort!

An other way ?

Le kyudo

_________________
«La forme des pyramides d'Egypte nous apprend que dès l'antiquité, les ouvriers avaient tendance à en faire de moins en moins... »)

"une femme dans chaque port et un porc dans chaque homme"

"Votre peur de la mort n’est pas un amour de la vie"
ayn rand

Qui vous a dit de mourir ? Continuez à vous battre!
- Commissaire Otto Xavier

La conscience révolutionnaire est un pléonasme (Daumal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kadishtu

avatar

Masculin Nombre de messages : 835
Age : 34
Localisation : Plein sud !!
Pratiques actuelles : Ouingue Choune, exos systémiques, Kettlebells
Pratiques passées : Aïkido, Musculation, fiesta en cité universitaire (c'est vraiment du sport, croyez moi)
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Epuisement enfouis ?   Mar 1 Déc - 5:59

Même avis que le poilu de l'ombre: ré-apprend à dormir dès les premiers signes de fatigue plutôt que de lutter contre la bécane, ça t'évitera de la mettre à la casse trop tôt
Wink

Edit:
Ma chérie a pendant des années fait des nuits de 2 heures.
Depuis qu'elle s'était mis en repos de longue durée (problème de santé) j'ai petit à petit aidé la miss à libérer des tensions (massages, respiration, isolement, etc.,...).
Elle a pas mal pleuré, été fatiguée itou itou.
Au début de son repos, elle continuait à ne pas dormir.
Maintenant elle est "physiologiquement obligée" de dormir des nuits longues. J'ai l'impression qu'elle rattrappe ses heures de sommeil perdues.
Maintenant elle reprend son taf en horaires plus cool.
C'est, à mon sens, la toute vie autour qui doit changer, pas un détail seulement (quelques tensions libérées).
Mes deux lires italiennes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mojami
Iznogoud
avatar

Masculin Nombre de messages : 1108
Age : 71
Pratiques actuelles : Bein' Evil
Pratiques passées : Muay boran et un petit peu de tai chi
Date d'inscription : 19/07/2008

MessageSujet: Re: Epuisement enfouis ?   Mar 1 Déc - 6:28

A trop se focaliser sur des petites choses, on finit par négliger le gros dessein qu'on a en face, il est bon et parfois urgent de ne rien faire, pour repartir mieux après.
(Qui a chuchoté wu wei?)
Ou alors au contraire faire de la fuite en avant et les mettre sous le tapis pour plus tard, ou finalement ne pas s'en occuper du tout et s'occuper des autres, en général ça dissout les problèmes tout seul.

Regarde le film, le Dr Patch.

Dans le même ordre d'idée,

Marjane Satrapi écrit en gros:
"Je compris alors que les problèmes de la vie sont intolérables quand on a le temps d'y penser, passé un certain seuil de souffrance, le seul moyen de survivre est d'en rire."

Bref, lis la bande dessinée, Persepolis.


Repose toi ou continue de bouger dans des activités qui te permettent d'expulser tes pensée (la natation, c'est bien, ou tout ce que tu trouvera de bon pour toi), car, comme dirait Ron Perlman à Dominique Pinon dans Alien 4 :"Tu te reposeras quand tu sera mort.

[edit modération, HS dévalorisant sur le kyudo qui aurait eu sa place dans la section PJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tintin
L'infiltré


Nombre de messages : 917
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Epuisement enfouis ?   Mar 1 Déc - 7:28

Paploo a écrit:
Avez vous déjà ressenti cela ?
De quelle manière abordez vous ce phénomène ?
Y a t il un lien de causalité (évoqué au début du topic) à votre avis ?
Est ce un signal pour vous ? si oui de quoi ?
D'expérience, est ce une bonne chose ?
Serait ce plus proche d'une étape temporaire ou de la redécouverte de mes réelles capacités physiques et des mes limites, qu'il ne resterait plus qu'à travailler ?
Alimentation ?
An other way ?
Oui, déjà ressenté.
J'ai dormi, j'ai dormi plus, j'ai dormi plus souvent. En changeant les habitudes, acceptant d'aller au lit plus tôt, de se lever plus tard, je faire la sieste. Demande de modifier certains conditionnements (le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt, j'aime Dallas, etc.).
Aucune idée.
Signal que je dois réagir, car ce n'est pas une situation agréable et elle peut être handicapante (en ce qui me concerne, c'est au milieu de la journée que ça m'arrive plutôt).
Ni bonne ni mauvaise, dépend de ce qu'on en fait. Si on réagit juste et qu'on règle le problème, c'est une bonne expérience car elle montre qu'on se connaît au moins un peu.
Comment?
Alimentation, peut jouer un rôle lorsque cumulé. Une fondue au cours d'un effort physique n'égale pas une fondue avant l'effort physique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mojami
Iznogoud
avatar

Masculin Nombre de messages : 1108
Age : 71
Pratiques actuelles : Bein' Evil
Pratiques passées : Muay boran et un petit peu de tai chi
Date d'inscription : 19/07/2008

MessageSujet: Re: Epuisement enfouis ?   Mar 1 Déc - 8:12

Tout à fait d'accord avec Tintin.

T'es tu fait testée pour le syndrome d'hyperactivité, as tu envie de faire une polysomnographie? Tu aimes les amphétamines? Nirvana?
(Ce n'est pas lithium qu'on aurait du lui prescrire, mais ritaline).

Je connais un monsieur un peu fou, qui a le même rire que freud sans ses sales manies, une oxymore thérapeutique, et en qui j'accorde le même respect que le plus grand chirurgien que j'ai connu.
Je précise que le monsieur travaille à l'ombre d'une grande lumière sur paris, où il y a d'autres fous diplômés qui bossent comme lui mais surement sans le même talent de quelqu'un qui sait se faire un sanctuaire aux yeux de tous.

Je t'ai déjà donné son adresse je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paploo
Président
avatar

Féminin Nombre de messages : 865
Age : 24
Localisation : Paris
Pratiques passées : Karate, Taichi, Ninjutsu
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Epuisement enfouis ?   Mar 1 Déc - 11:54

Laughing moja ça va dans ma tête tu sais Laughing Laughing

j'ai dormi sans réveil aujourd'hui et ça va mieux, effectivement je crois que le changement de rythme aurait eu besoin de plus de ménagement

merci pour vos témoignages, la solution "dormir" étant, depuis ce matin, plutôt efficace.

_________________
La plupart des symptômes viennent du fait que les patients ont cru mieux faire que l'inconscient (Milton H Erickson)

Reality is that which, when you stop believing in it, doesn't go away (Philip K. Dick)

Ne pas croire qu'une chose existe parce qu'il serait trop horrible qu'elle n'existât pas. Il n'y a pas de preuve par l'horrible.
Jean Rostand

Le front des hommes est fait pour se cogner à des murs derrière lesquels il ne se passe rien.
Jean Rostand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.artmartial.easydiscussion.net
mojami
Iznogoud
avatar

Masculin Nombre de messages : 1108
Age : 71
Pratiques actuelles : Bein' Evil
Pratiques passées : Muay boran et un petit peu de tai chi
Date d'inscription : 19/07/2008

MessageSujet: Re: Epuisement enfouis ?   Mar 1 Déc - 17:50

Je parlais de moi en fait !

Mwuhuhuhuhhaahaaaa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Epuisement enfouis ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Epuisement enfouis ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Surentraînement, perte de poids et blessures...
» décideur
» Fuite électrique, batterie à plat !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Art Martial.net :: Le pratiquant :: Préparation physique-
Sauter vers: